les réacteurs nucléaires de demain

Page mise à jour le 12 mars 2018

Analyse de document

Analyse du dossier L’industrie nucléaire se réinvente dans le numéro de mars-avril 2017 de la revue générale nucléaire.

  • Forum international de génération IV (créé en l’an 2000 par les États-Unis).
  • Six concepts retenus. Réacteurs :
  • Les RNR-Na constitueraient le concept le plus avancé. 21 réacteurs de ce type auraient fonctionné dans le monde. En 2014, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) a conclu que c’était le seul concept capable de répondre aux règles de sûreté GEN IV à court terme.
  • RNR-Na en exploitation :
    • réacteur expérimental BOR 60 et réacteurs de puissance BN 600 et BN 800, en Russie,
    • réacteur expérimental CEFR (25 MWe) en Chine,
    • réacteur expérimental Joyo au Japon (en attente d’autorisation de redémarrage)
    • réacteur expérimental FBTR en Inde.
  • Quelques réacteurs en construction et en projet (Astrid en France).
  • RNR-Pb à l’étude en Russie, en Chine et aux États-Unis. Aucun n’a jamais fonctionné. Nombreux verrous technologiques à faire sauter.
  • Les MSR (sels fondus) ont l’avantage de pouvoir utiliser du thorium comme combustible. Nombreux projets à l’étude, dans le monde.
  • HTR et VHTR expérimentaux en exploitation ou à l’étude. Seul concept avec celui des RNR-Na à disposer de réacteurs expérimentaux ou en construction.
  • Les SCWR ont aussi des problèmes technologiques à surmonter.

Définitions

  • Actinides : L’actinium et les 14 éléments qui le suivent dans le tableau de Mendeleiev (numéros atomiques de 89 à 103). Ils sont tous radioactifs.
  • L’uranium, le thorium et le plutonium sont les plus abondants. Les deux premiers de manière naturelle, le troisième est synthétisé par l’industrie nucléaire.
  • Actinides mineurs : tous les actinides sauf les trois précédents. Seuls ces derniers sont considérés comme étant des déchets.

Bibliographie