Linky chez moi

Dossier créé le 7 février 2017 – Mis à jour le 17 mars

Début janvier 2017, réception de deux courriers postaux de la part de Enedis :

  • l’un, daté du 21 décembre 2016, pour le remplacement de mon compteur de consommation correspondant au PDL 14624… qui apparaît sur mes factures EDF,
  • l’autre, daté du 26 décembre 2016, pour un compteur ayant un autre PDL (14651…).

Lors de la réception de ces courriers, je ne fais pas attention au fait qu’ils ne concernent pas le même PDL. Je pense que le fait d’avoir reçu deux courriers identiques est une erreur.

Mi-janvier, appel de la société Solution30 sur mon fixe. Rendez-vous est pris pour changer mon compteur de consommation le 4 février (matin). Je signale que je suis aussi producteur d’électricité photovoltaïque et que je souhaiterais le remplacement des compteurs associés le même jour. L’agent prend note.

Samedi 21 janvier, je reçois un courrier de Solution30 m’invitant à prendre rendez-vous pour le changement du compteur de production, entre le 24 et le 31 janvier. La référence est celle du contrat de vente de l’électricité produite (PROD-PT-146-0000277…), pas celui d’un PDL.

Lundi 23 janvier, j’appelle Solution30, qui m’indique que le second PDL est celui du compteur de production et que les agents interviendront le vendredi 27. Ils n’ont pas pris rendez-vous pensant que les compteurs sont accessibles à l’extérieur de ma maison. J’informe mon interlocuteur que ce n’est pas le cas et demande à ce que le remplacement de tous les compteurs ait lieu le même jour. Rendez-vous est pris pour le 4 février entre 8h et midi.

Je profite de cet entretien téléphonique pour demander des précisions sur la tolérance des nouveaux compteurs (avant de disjoncter en cas de sur-consommation). Il me rassure, indiquant que les nouveaux compteurs ont les mêmes tolérances que les anciens.

Début février je reçois un appel de Solution30 me demandant de reporter le rendez-vous. Le nouveau rendez-vous est fixé le 7 février entre 08h et midi.

Le remplacement des compteurs

Onduleur et anciens compteurs

Le technicien arrive à 10h45. Il est un peu stressé : des collègues à lui sont en arrêt de travail. On lui demande plus de productivité. Il change en moyenne une dizaine de compteurs par jour. Le changement d’un compteur est compté pour une demie-heure, en principe.

Du fait que je sois producteur d’électricité photovoltaïque, il a trois compteurs à changer. Le compteur de production et le compteur de « non-consommation » seront remplacés par un seul compteur Linky. Ce dernier a les fonctions des deux anciens. Dans la pratique, le compteur de production est remplacé par un kit dit « de remplacement » ; le compteur de « non-consommation » est remplacé par un compteur Linky.

Le technicien m’invite à couper mon onduleur. Il n’est pas autorisé à le faire lui-même.

Il essaie de relever l’index de l’ancien compteur de consommation, électroniquement (liaison filaire). Ca ne marche pas. Il fait les relevés manuellement et prend des photos.

Il est embauché en CDI. Il est assuré d’avoir du travail jusqu’en 2021. Mes anciens compteurs de production iront en recyclage. Mon ancien compteur de consommation (électronique) sera réutilisé pour une maison neuve. Les poseurs de compteurs dans les maisons neuves ne sont pas habilités à poser des compteurs Linky.

Les techniciens n’ont pas de problème avec les occupants des maisons où les compteurs ne sont pas accessibles depuis l’extérieur. Les rendez-vous sont pris avec des personnes consentantes. Les problèmes peuvent survenir lorsque les techniciens changent les compteurs situés à l’extérieur des maison, à la demande de leurs employeurs, sans rendez-vous.

Onduleur et compteurs Linky

11h45 : Travail terminé après vérifications et remise des documents : relevés des anciens compteurs, notice d’utilisation des compteurs. Le onduleur est ré-activé. Nous vérifions que l’électricité produite par l’installation photovoltaïque est bien injectée sur le réseau. La puissance instantanée affichée sur le compteur Linky de production est cohérente avec celle affichée sur le onduleur.

Au démarrage, les nouveaux compteurs sont à zéro.

A 12h30, je vérifie sur le compteur de consommation que nous sommes bien en heures creuses. La puissance instantanée consommée est d’environ 6000 VA pour un contrat de 9 kVA. Je peux aussi lire la puissance maximale (de la journée). L’énergie consommée est exprimée en kWh comme sur les anciens compteurs.

La suite

J’essaie de créer mon espace personnel sur le site d’Enedis. C’est trop tôt. Le concentrateur de mon quartier n’est probablement pas installé. J’apprends plus tard que nos compteurs Linky servent aussi de répétiteurs pour transmettre les données jusqu’au concentrateur. Il faut donc qu’un certain nombre de compteurs soient remplacés dans un quartier pour que les données soient transmises.

Soixante-douze heures après le changement des compteurs, je vérifie les index. Mes consommations en heures pleines et creuses sont cohérentes avec les moyennes du mois dernier. Je note une différence de 2 kWh (sur 28), en ma défaveur, entre mon onduleur et mon compteur de production. Avec mon ancien compteur électronique, j’avais une différence de 0,02% en ma faveur (5 kWh en six ans et demi). Affaire à suivre.

Cela fait maintenant plus de cinq semaines que mes compteurs Linky ont été installés. Aucune anomalie constatée. L’écart de mesure entre mon onduleur et le compteur Linky de production (2 kWh) est constant. Par contre, je ne peux toujours pas accéder à mes données sur le site d’Enedis.